AU PLUS PRÈS DE LA RÉALITÉ QUOTIDIENNE. PLUS DE TRANSPARENCE.

Modification des méthodes d’essai pour la mesure de la consommation, des émissions et de la pollution.

AU PLUS PRÈS DE LA RÉALITÉ QUOTIDIENNE. PLUS DE TRANSPARENCE.

Modification des méthodes d’essai pour la mesure de la consommation, des émissions et de la pollution.

AU PLUS PRÈS DE LA RÉALITÉ QUOTIDIENNE. PLUS DE TRANSPARENCE.Modification des méthodes d’essai pour la mesure de la consommation, des émissions et de la pollution.

En 1992, le nouveau cycle de conduite européen (abréviation : NEDC) était introduit. Les valeurs de consommation et d’émissions des véhicules sont mesurées selon cette méthode depuis cette date. Toutefois, les conditions de cet essai en laboratoire présentent des inconvénients pour rendre compte de manière réaliste de la consommation et des émissions.

À partir de septembre 2018, le NEDC sera remplacé par un nouveau cycle de conduite plus proche des conditions de conduite quotidiennes réelles appelé WLTP (« Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure).

Il sera complété par un essai d’émissions, où la mesure des polluants s’effectuera directement dans la rue : RDE (Real Driving Emissions).

Les nouvelles procédures d'essai permettent aux consommateurs de mieux estimer à l'avenir la consommation de carburant et les émissions de leur véhicule.

LE NEDC DEVIENT WLTP.

Des valeurs de consommation et d’émissions réalistes grâce à des conditions d’essai plus proches des conditions réelles.

La nouvelle procédure de mesure WLTP se base sur un rapprochement des conditions d’essai des conditions réelles, visant à donner des valeurs plus proches de la réalité. Cela signifie entre autres des conditions d'essai et des vitesses redéfinies et notablement plus précises et plus élevées ainsi qu'une durée d'essai nettement plus longue (30 minutes au lieu de 20).

 

En vue d’obtenir une indication plus précise des émissions de CO2, la nouvelle procédure d’essai ne se contente pas de prendre en considération - comme auparavant - des équipements de série, mais porte également sur des véhicules équipés d’options. Cette approche se traduit par l’indication de deux valeurs pour chaque type de véhicule : la valeur de consommation normalisée la plus haute et la plus basse en fonction de l’aérodynamique, du poids et de la résistance au roulement. Grâce à la procédure de mesure WLTP, vous serez ainsi en mesure de mieux estimer à l’avenir la consommation et les émissions de CO2 d’un véhicule. Dans le cas d’une configuration de véhicule précise en revanche, on indiquera directement la valeur normalisée correspondante. Avec cette procédure d’essai, des écarts sont naturellement aussi possibles en dépit de toute la précision apportée. La consommation quotidienne et les émissions de CO2 restent encore soumises aux conditions topographiques, climatiques et de conduite personnelle. L’état du trafic, la charge du véhicule ainsi que l'utilisation de la climatisation ont par exemple également un impact. Une chose est sûre: les conditions d'essai sont plus réalistes que jamais, raison pour laquelle il faut s'attendre sur le papier à des valeurs de CO2 et de consommation plus élevées ou à des autonomies plus réduites pour les véhicules électriques. Cependant, cela ne se répercute pas négativement sur la véritable consommation ou autonomie. En outre, BMW Group travaille toujours à de nouvelles technologies pour améliorer encore la consommation et l’autonomie.

 

BMW Group travaille déjà au passage à la nouvelle procédure d’essai et prépare sa nouvelle gamme de produits pas à pas en conséquence, par de nouveaux modèles, de nouvelles motorisations ou par des révisions techniques. Ainsi, pour l’ensemble de la flotte de BMW Group, nous pouvons garantir que tous les véhicules respectent en permanence les conditions légales qui s’appliquent à eux.

 

Depuis septembre 2017, la procédure d’essai WLTP est en vigueur pour les nouvelles homologations de type.
Le législateur prescrit toutefois que les valeurs mesurées avec la procédure d’essai WLTP soient ensuite communiquées avec les valeurs NEDC équivalentes. Pour cela, la Commission européenne a développé une procédure de corrélation qui est également obligatoire pour tous les constructeurs automobiles.
Cette phase doit simplifier l'adaptation. Sa durée dépend de la législation nationale respective et varie ainsi d’un marché à l’autre.

 

À partir de septembre 2018, tous les constructeurs automobiles seront légalement obligés d’effectuer les essais selon la procédure WLTP pour les véhicules vendus dans l’UE ainsi qu’en Suisse, en Turquie, au Liechtenstein, en Israel et en Irlande.

 

D’ici décembre 2020 enfin, tous les pays qui appliquent la législation européenne pour l’immatriculation des véhicules doivent communiquer et indiquer les valeurs WLTP pour tous les véhicules.

« Ce nouveau test garantit que les mesures en laboratoire reflètent encore plus fidèlement la consommation des véhicules sur la route. »
Association européenne des constructeurs automobiles

COMPARAISON ENTRE LES PROCÉDURES D’ESSAI WLTP ET NEDC.

Des différences concrètes existent entre l’ancienne et la nouvelle procédure d’essai.

Procédure d’essai
NEDC
WLTP
Durée de l’essai
20 min.
30 min.
Distance d’essai
11 km
23,2 km
Proportion de temps d’arrêt
25%
13%
Phases de l’essai
urbain, extra-urbain, (mixte)
Basse, moyenne, élevée, particulièrement élevée, (mixte) ; plus mode « City » pour les véhicules électriques et les véhicules Plug-in Hybrid
Vitesse
moyenne : 34 km/h.
maximale : 120 km/h.
moyenne : 46,6 km/h.
maximale : 131 km/h
Température de démarrage
20–30° C
Moteur froid
14° C
(testé à 23 °C, corrigé à 14 °C)
Moteur froid
Équipements en option
Non pris en considération.
Tous les équipements en options sont pris en compte par rapport à leur incidence sur l’aérodynamique, le poids et la résistance de roulement.

REAL DRIVING EMISSIONS.

Limitation des valeurs des émissions polluantes sur la route.

Outre WLTP, les données RDE (« Real Driving Emissions ») seront obligatoires à partir de septembre 2018 pour tous les constructeurs automobiles dans l’Union européenne ainsi qu’en Suisse, Turquie, Norvège, Liechtenstein, Israël et Irlande. Dans le cadre de ces essais RDE, les émissions polluantes telles que les émissions de particules fines et d’oxydes d’azote (NOx) sont mesurées directement lors d’un parcours sur route. Cette méthode permet de déterminer des valeurs d’émission moyennes proches de celles escomptées en conditions de conduite quotidiennes.

Pour réduire encore plus loin les valeurs de pollution en utilisation quotidienne, BMW Group applique différentes technologies de réduction des gaz d'échappement à ses modèles.

Par exemple, les mesures BMW BluePerformance qui réduisent les émissions d’oxyde d’azote des moteurs diesel. BMW Group installe sur tous les moteurs diesel des catalyseurs avec piège à oxyde d’azote (NOx) pour réduire les émissions d’oxyde d’azote. En outre, selon les modèles, jusqu'à 90 % de l'oxyde d’azote est transformé en vapeur d'eau et en azote inoffensif par la RCS (réduction catalytique sélective) avec AdBlue®, une solution d’urée.

BMW Group a été le premier constructeur à lancer en série l'association d’un catalyseur avec piège à NOx et d’un système RCS.

En outre, les véhicules diesel ont été équipés en série depuis 2006 de filtres à particules pour réduire les émissions de particules fines. Des filtres à particules spéciaux ont été également introduits progressivement sur les modèles essence.

De cette manière, BMW Group crée les conditions d’une conformité aux valeurs les plus basses de la norme de dépollution UE6c, qui s’appliqueront impérativement à tous les véhicules neufs à partir de septembre 2018. La norme de dépollution UE6c impose des seuils limites plus bas pour les émissions de particules des véhicules à essence en comparaison avec la norme UE6b. Les seuils limites du cycle de conduite applicables aux véhicules diesel restent inchangés de UE6b à UE6c.

NORME DE DÉPOLLUTION UE.

NORME DE DÉPOLLUTION UE.

Abaissement des valeurs. Relèvement des exigences.

La norme de dépollution UE fixe les seuils limites applicables dans l’UE pour les émissions polluantes telles que les émissions d’oxydes d’azote et de particules fines. Ces seuils varient selon le moteur et le type de véhicule. Ces seuils limites sont progressivement abaissés au bénéfice de la protection climatique et de la qualité de l’air. Cette évolution confronte les constructeurs automobiles à de nouveaux défis.

RDE : la nouvelle procédure de test en un clin d’œil.

En savoir plus sur la nouvelle procédure de mesure des émissions polluantes.

FAQ.

Vos questions. Nos réponses.

  • Qu’est-ce que WLTP ?

    L’abréviation WLTP signifie « Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure »

    Il s’agit d’une nouvelle procédure d’essai qui s’appliquera obligatoirement à tous les véhicules à partir de septembre 2018, pour rendre compte de manière réaliste de la consommation et des émissions de CO2 d’un véhicule. WLTP remplace la procédure NEDC en vigueur jusqu’à présent.

  • Qu’est-ce que le cycle de conduite WLTP ?

    La consommation est les émissions d’une voiture dépendent entre autres du type de conduite. Par conséquent, des données ont été collectées dans le monde entier pour la procédure WLTP. Au moyen de ces données, quatre phases représentatives avec différentes vitesses moyennes ont été définies : lente (low), moyenne (medium), rapide (high) et particulièrement rapide (extra high). Pour chaque phase, des accélérations, des freinages et des arrêts d’intensités différentes ont été effectués de manière à reproduire des situations proches des conditions réelles de conduite. L'association de ces phases donne ensuite le cycle de conduite, qui est communiqué comme valeur mixte dans les données du constructeur. Puisque les véhicules électriques et hybrides sont particulièrement utilisés en ville, leur cycle de conduite contient une 5e phase : la phase City. Elle résulte des vitesses moyennes basse (low) et moyenne (medium).

  • Comment réagit BMW Group à la nouvelle procédure ?

    BMW Group travaille déjà au passage à la nouvelle procédure d’essai et prépare sa nouvelle gamme de produits pas à pas en conséquence, par de nouveaux modèles, de nouvelles motorisations ou par des révisions techniques. Ainsi, pour l’ensemble de la flotte de BMW Group, nous pouvons garantir que tous les véhicules respectent en permanence les conditions légales qui s’appliquent à eux.

    Règle générale : Les véhicules de BMW Group satisfont aux exigences légales les concernant. Les résultats correspondants d'enquêtes officielles nationales et internationales le confirment.

  • Que signifie concrètement WLTP pour moi ?

    Par l'introduction de la procédure WLTP, les valeurs d’émissions CO2 et de consommation indiquées s'approchent des véritables valeurs en utilisation réelle. Indépendamment de cela, la prise en considération des équipements en option individuels dans la procédure d'essai WLTP contribue en outre à obtenir des valeurs plus réalistes, puisqu'elles se basent sur votre configuration de véhicule personnelle. Dans le même temps, ce système plus réaliste signifie également que les valeurs de consommation et d’émissions de CO2 seront plus élevées pour les véhicules avec moteur à combustion et que les autonomies seront plus réduites pour les véhicules électriques. Selon les législations nationales, il est possible d’aboutir à des taxes CO2 plus élevées.

  • Qu’est-ce que RDE ?

    RDE est l’abréviation de « Real Driving Emissions » (émissions en conduite réelle). Il s’agit d’une nouvelle procédure pour déterminer les valeurs d’émissions de polluants comme l’oxyde d’azote (NOx) et les particules fines. L’aspect le plus déterminant réside dans le fait que la mesure s’effectue lors d’un parcours sur la route dans des conditions de conduite réalistes et non en laboratoire. À cette fin, un système appelé Portable Emissions Measurement System (PEMS en abrégé) a été adapté à l’échappement du véhicule d’essai.

  • Qu’est-ce que UE6 ?

    Euro 6 désigne la norme de dépollution actuellement en vigueur. Cette norme définit des seuils limites d’émissions de particules et d’oxydes d’azote plus bas que ceux de la norme UE5. À partir de septembre 2018*, la norme de dépollution UE6c entrera en vigueur. En comparaison avec UE6b, elle prescrit des seuils limites encore plus bas pour les émissions de particules des véhicules à essence. Les seuils limites du cycle de conduite applicables aux véhicules diesel restent inchangés de UE6b à UE6c. EU6d-TEMP à partir de septembre 2019* et EU6d à partir de janvier 2021* abaissent encore les seuils de particules et d’oxyde d’azote pour les adapter aux valeurs RDE.

    *Applicable aux véhicules neufs. Les nouveaux types de véhicules sont soumis respectivement 1 an plus tôt aux nouvelles normes de gaz d'échappement.

  • Qu’est-ce que la réduction catalytique sélective (SCR) ?

    Afin de réduire encore davantage les valeurs d’émissions d’un véhicule, de l’ammoniac liquide nommé AdBlue® est injecté dans les moteurs diesel. La RCS (réduction catalytique sélective) avec AdBlue® réduit l’oxyde d’azote de 90 %. Les produits résultants sont de la vapeur d’eau, de l’azote et du CO2.

  • Qu’est-ce que Blue Performance ?

    BMW applique la technologie BluePerformance pour réduire encore davantage les émissions d’oxydes d’azote de ses véhicules. cette technologie permet d'optimiser encore plus les émissions des moteurs diesel. Outre le filtre à particules et le catalyseur NOx, certains modèles exploitent le catalyseur RCS (SCR = réduction catalytique sélective) avec injection d'AdBlue® pour réduire sensiblement la teneur en oxyde d’azote dans les gaz d’échappement.

  • Qu’est-ce qu’un filtre à particules ?

    Un filtre à particules est un dispositif destiné à réduire les particules fines présentes dans les moteurs diesel et dans les moteurs à essence.

  • Qu’implique WLTP pour les véhicules électriques et hybrides ?

    Comme les véhicules électriques et hybrides sont principalement utilisés en ville, WLTP prévoit pour eux une 5e phase supplémentaire en plus des quatre autres phases lent, moyen, élevé et particulièrement élevé : il s'agit de la phase City. Celle-ci combine les vitesses des phases qui représentent le mieux la situation de conduite en ville : lente et moyenne. De cette manière des indications d’autonomie plus réalistes peuvent être rassemblées.